L'ESPRIT CITOYEN AU COEUR DE VOS ASSIETTES


Les jardins partagés sont des lieux gérés par un groupe d’habitants, ou une association. Ils sont spécialement conçus pour être cultivés collectivement par les habitants d’un quartier ou d’un village. Ils peuvent proposer des activités de jardinage visant à développer la sensibilisation à la nature et à l'éducation citoyenne.

Nous nous sommes intéressés au Lou Jardinoun, géré par Caroline de l'association Les Amarines d'Aubignosc. Ce nom atypique et mélodieux à diverses significations. Amarine, est le nom d’un saule jaune présent dans le midi de la France, qui produit l'osier. C'est aussi le nom d'une plante rose l'Amarine bellavida, à la fois solide et délicate. Une rue d'Aubignosc porte également ce nom, ainsi qu’une vaste zone dans la forêt domaniale du Prieuré.

Bonjour Caroline, quand l’association a-t-elle vu le jour ? 

L’association Les Amarines a été créée en novembre 2020 et comptait plus de 60 adhérents fin 2021.

Quelles sont ses activités ?

L’association Les Amarines repose sur 2 volets principaux :
  • sauvegarder et mettre en valeur les patrimoines d’Aubignosc et du Forest. Cela peut passer par des événements nationaux comme les Journées Européennes du Patrimoine et les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins.
  • créer des lieux reconnus « espace de vie sociale » qui feront une place à chacun. Exemples avec la création d’un jardin partagé en juin 2021, ainsi qu’un projet de création d’un café associatif dans le village d’Aubignosc.
Pourquoi un pluriel à « Patrimoine(s) » ? Pour signifier la variété des richesses patrimoniales (monuments, parcs naturels et paysages, œuvres architecturales, mémoire collective…) et souligner que les actions menées au nom du patrimoine ont de multiples dimensions (artistique, culturelle, éducative, technique, touristique et économique). 
 
Nos objectifs :
  • développer le lien social, l’intergénérationnel et les solidarités;
  • contribuer à l’épanouissement des citoyens à tous les âges de la vie;
  • valoriser les productions locales et régionales, les savoir-faire et la culture locale;
  • faciliter l’accueil des nouveaux arrivants et développer le sentiment d’appartenance à la localité;
  • préserver l’environnement et les patrimoines locaux.

Pour quelles raisons le Lou Jardinoun a-t-il été créé ? 

Au départ, il s’agit d’un constat personnel. Il y a moins de 30 ans, il y avait de la vie dans les rues et les jardins ; les gens se rencontraient, jouaient aux boules devant chez eux. Aujourd'hui, le village est une cité-dortoir. Certaines personnes âgées vivent toute l’année les volets clos. Les gens ne se parlent plus vraiment ; ils n'ont d'ailleurs aucun lieu où se retrouver pour discuter, boire un café, etc. 
 
Rencontres, échanges, temps de loisirs adaptés à tous les âges pour se cultiver, s’informer, se divertir… par la diversité des activités proposées, l’association Les Amarines souhaite encourager le rapprochement entre les personnes, favoriser les initiatives, donner à chacun la possibilité de s’enrichir, de découvrir, de partager. 
 

Comment se constitue le jardin ?

Lou Jardinoun est composé de 4 zones :
  • un potager communautaire, ouvert à tous et où tout le monde peut participer ;
  • un espace pédagogique qui permet d'ouvrir le jardin aux écoles et aux centres de loisirs, chaque instituteur ou référent peut y mener son projet éducatif en toute autonomie ;
  • un espace animation, ouvert à tous : Ateliers culinaires ou de dessins, de la découverte des bienfaits des plantes aux légumes oubliés, initiation à l'apiculture ou à l'astronomie, lectures et concerts en plein air, sieste collective ... Au-delà du jardinage, on partage des instants festifs tout au long de l’année ! 
  • des parcelles individuelles (une participation financière est demandée à l’année pour financer des coûts fixes)
Avec ou sans la main verte, tout le monde peut faire partie de notre collectif, en tant que jardinier, simple visiteur, mécène ou bienfaiteur.

 

Avez-vous eu d’autres partenaires en plus des écoles ? 

Notre projet est d’ouvrir le jardin au plus grand nombre de gens possible. Nous aimerions par exemple proposer des animations aux EHPAD, aux foyers de réinsertions, aux jeunes migrants, etc. 
Le but : créer un maximum de passerelles entre les individus, favoriser les échanges entre les villages. L’idée, c’est que toutes les générations se retrouvent au jardin, sans distinction liée à l'âge, à la provenance géographique ou à la situation professionnelle....
 

Le Lou Jardinoun est-il connu à l'international ? 

Étonnamment, notre page Facebook est suivie par des gens situés en Asie et en Afrique. Un monsieur qui a créé sa ferme agro-écologique au Sénégal, est entré en contact avec nous, avec l'idée d’échanger nos savoir-faire, nos bonnes pratiques, et pourquoi pas des semences !
 

Avez-vous bénéficié d’aides de l'État pour le développement Lou Jardinoun ?

La commune d’Aubignosc met à disposition une parcelle communale à titre gracieux. 
L'installation d'un poste d’arrosage et d’un système d’irrigation, le contrat d'abonnement et le coût de la consommation d'eau, sont des postes de dépenses primordiales. Les cotisations des adhérents constituent aujourd'hui la première manne financière. 
 
Nous lançons un appel : l'association est ouverte à toute personne souhaitant soutenir des projets locaux. Dons de savoir-faire ou de compétences, dons financiers ou matériels sont les bienvenus. Nous sommes ouverts à tout partenariat avec les acteurs locaux (collectivités, associations, fondations, entreprises, exploitants agricoles...).
 

Cliquer pour découvrir les réactions des enfants du centre de loisir Les petites bouilles, au Lou Jardinoun.

 

Podcast
Fichier audio

Notre projet

EnSavoir+

Sur le même thème

Que pensez-vous de notre nouveau site ?

Choix