ÇA BOUGE MAIS PAS ASSEZ VITE. LES MÉDIAS EN CAUSE !

Ces dernières années la société bouge. Elle bouge dans les comportements et les habitudes de consommation : moins mais mieux, plus local et moins carné, on recycle, on réutilise, on échange et on partage. Elle bouge autour des expérimentations concrètes.

On ne compte plus les initiatives citoyennes qui inventent et expérimentent d'autres manières de produire plus locales et soutenables, d'échanger plus juste et de décider de manière plus délibérative et participative. Mais c'est surtout dans les têtes que ça bouge.

Etude après étude on se rend compte que la société aspire à rompre avec le capitalisme, le productivisme et le consumérisme. Il y a une appétence à ralentir, à la sobriété et au partage ou comment sortir de cette course effrénée vers le toujours plus qui détruit l'environnement, mais surtout fatigue humainement et sociétalement.

medias
© Alexas_Fotos de Pixabay

Ces transformations, bien réelles mais insuffisantes, ne se retrouvent que trop peu dans le paysage médiatique dominant. Elles ne rentrent pas dans les codes d'une machine de propagande dans les mains d'une oligarchie financière. De plus, ces médias, à quelques exceptions près, mais aussi les réseaux sociaux, sont toujours plus dépendants de la course aux clicks qui définit leurs revenus publicitaires. Ainsi, un pas-de-côté salvateur, encore moins un débat serein autour des enjeux des XXIème siècle, ou un focus sur les alternatives qui sont déjà belle et bien là restent peu présentes. Tout cela est invisibilisé.

Ainsi, plus que jamais, il faut ralentir pour mieux s'informer, s'ouvrir pour mieux se rencontrer, se libérer du temps de cerveau disponible pour mieux co-construire les solutions face à l'effondrement de notre civilisation thermo-industrielle. C'est le rôle, parmi d'autres, d'un journal comme Demain en mains qu'il est urgent de soutenir et de partager. Bonnes lectures, bons débats, afin de se reconnecter et de retrouver de l'espoir et du plaisir vers de nouveaux mondes soutenables et conviviaux, sobres et partageux, relocalisés et solidaires.

 

Auteur de Décroissance, collection Fake or Not, Tana Editions
http://www.projet-decroissance.net/?p=2789

Notre projet

EnSavoir+

Sur le même thème

Que pensez-vous de notre nouveau site ?

Choix